Nous effectuons actuellement des mises à jour au site, ce qui peut occasionner certaines erreurs. Nous nous excusons des inconvénients.

Révisé le 5 juin 2023

Rester consultant ou devenir employé permanent ?

1 minutes de lecture
Partager cet article

Nos clients consultants en TI nous demandent souvent: Quel statut est le plus avantageux? Voici quelques points à considérer :

Même si le principe d’intégration dans le régime fiscal canadien fait en sorte qu’un particulier gagnant un revenu en salaire ou dividende par l’entremise de son entreprise devrait se retrouver dans la même situation fiscale que s’il avait gagné le revenu directement (pigiste ou employé permanent ). Par contre l’incorporation apporte plus de flexibilité comme le report d’impôt, contrôle du salaire, fractionnement de revenu et plus.

Le scénario suivant est basé sur la facturation moyenne d’un consultant en TI se versant un salaire pour couvrir son budget personnel annuel. Dans le but de faire un comparatif équivalent, bien qu’habituellement les revenus d’un employé permanent sont inférieurs à ceux d’un consultant en TI, les critères suivants ont été utilisés :

  • Tables d’impôt de janvier 2015, sans personne à charge ;
  • Basé sur un salaire et chiffre d’affaires identique ;
  • Aucun dividende ou fractionnement ;
  • Cotisation au REER de 10 000 $.

*Le REER du consultant a été majoré de 45%, mais sans le remboursement d’impôt, car il sera versé en boni.

Malgré les changements budgétaires présents et à venir, l’intérêt fiscal de la consultation est nettement plus avantageuse.

Claudio Tremblay
Conseiller en sécurité financière
Services financiers ITA

Voici un aperçu des offres de contenu offertes aux membres. Veuillez vous connecter pour avoir accès à toutes les informations.​